L'art de la séduction by Esprit-au-masculin.fr

Mes premiers pas sur un site de rencontre

Premiers pas sur un site de rencontre

Dans ce papier je vais vous parler des dangers auxquels s’expose un jeune néophyte (moi) nouvellement parachuté sur le marché de l’amour 2.0 …

Voici tout ce qu’il ne faut pas faire !


                                                                                                                                                

Démonstration par l’exemple

Once Upon A Time LogoTout commence alors que je viens d’être cordialement plaqué par la femme avec qui je vivais depuis 13 ans. Après deux mois d’errance psychologique, je décide de me remettre sur le marché des célibataires en quête de l’âme sœur pour combler ce vide auquel je ne suis plus habitué.

Hélas les temps ont bien changé depuis la dernière fois où j’ai usé de mes charmes pour séduire une demoiselle … Ça remonte à une époque où Meetic n’existait pas encore (première version mise en ligne en 2002).
C’est en tentant d’aborder une jeune femme un soir dans un bar que je dois me rendre à l’évidence : ma technique de drague est obsolète. Je viens de passer pour un idiot devant une bonne vingtaine de personnes et mon amour propre en a pris un sacré coup!

Il faut absolument que je me mettre à la page ou me résigner au célibat… C’est donc sur les conseils avisés de mes jeunes collègues de boulot de l’époque que j’accepte de m’inscrire sur AdopteUnMec.com convaincu que je vais y trouver la (nouvelle) femme de ma vie… D’après eux, de nos jours, les sites de rencontre sont un moyen incontournable pour faire des rencontres.

Mes premiers pas sur un site de rencontre …

image_piedsJe me connecte donc sur le site pour commencer mon inscription et je me déleste de 30€ pour un abonnement d’un mois. J’ai la désagréable sensation que d’avoir à payer pour rencontrer des femmes est un comportement plutôt malsain… Cependant mon envie de ne plus être seul est la plus forte et je mets ma conscience de côté.

Je passe toute la soirée à renseigner méticuleusement les infos de mon profil et à faire une bonne centaine de selfies (pas bien !) pour avoir quelques photos qui me semblent correctes (un beau carnage!). Il me faut également un temps monstrueux pour écrire un pavé d’un trentaine de lignes en guise de présentation dans lequel je précise que je sors d’une longue relation et que les femmes ne savent pas à quel point je suis l’homme idéal … (j’ai encore tout faux!).

Il me reste à utiliser mes 10 charmes et je lance une recherche sur les femmes entre 24 et 34 ans qui se trouvent à proximité de moi. De ce côté là par contre, il ne me faut pas longtemps pour être à court de crédit et c’est convaincu que le lendemain je vais retrouver ma boîte mail remplie de belles déclarations que je pars me coucher.

Première rencontre virtuelle …

Amour sur internetLe lendemain soir, après le boulot, je suis tout excité et à peine rentré je me rue sur mon ordi. Et là c’est… la déception ! Aucune de mes favorites ne m’a répondu et comme j’ai dépensé mes charmes après minuit, mon crédit est toujours à zéro… C’est le cœur lourd que je m’apprête à fermer ma session lorsque, oh miracle, je viens de recevoir un message

Je m’empresse d’aller voir son profil pour avoir quelques informations sur elle avant de lui répondre. Pour ne pas la citer, nous l’appellerons Laura. Elle a 31 ans et ses photos sont jolies bien que l’on ne discerne jamais vraiment son visage. Sa présentation est également assez vague mais cela ne m’alerte pas sur le moment (pauvre naïf que je suis!).

Je  réponds au message de Laura et nous discutons pendant environ deux heures le soir même. Elle écrit avec un joli style, ne fait pas de faute d’orthographe et offre une écoute attentive à toutes mes plaintes et interrogations sur mon ancien couple déchu. Elle a capté toute mon attention. C’est alors qu’elle m’informe qu’elle doit se déconnecter mais qu’elle aimerait bien me rencontrer rapidement car j’ai l’air d’être un mec bien et qu’elle ne voudrait pas qu’une autre prétendante lui vole la primauté. Ce n’est pas dans ses habitudes mais pour me prouver qu’elle est vraiment intéressée, elle me laisse même son numéro de téléphone.  Elle vient de ferrer le poisson que je suis !
Je lui donne donc également mon numéro et j’accepte un rendez-vous pour le lendemain. Laura me propose un bar qui vient d’ouvrir près de chez elle. Elle ne connait pas mais il a apparemment bonne presse et ça peut être sympa pour une première rencontre.
J’accepte avec joie et c’est rassuré sur mon pouvoir de séduction que je souhaite une bonne nuit à cette merveille tombée du ciel. Dans les 5mn qui suivent ma déconnexion, je ne peux résister à l’envie de lui envoyer un « petit » sms pour la remercier.
Vivement demain !

Première rencontre physique …

premiere rencontre physiqueLe jour J, je n’ai fait que penser à cette rencontre et ma productivité au travail s’en est ressentie. Notamment par le nombre de sms que je lui ai envoyé … Quand la débauche arrive enfin, je file chez moi me préparer et j’arrive sur le lieu du rendez-vous avec une bonne vingtaine de minutes d’avance.
Trois sms plus tard, je vois enfin arriver ma promise.
Alors comment dire… Elle n’est pas vraiment à l’image que je m’en étais faite. Laura fait plus vielle que son âge, elle a les traits marqués, la voix très rauque et une tenue quelque peu déconcertante! Elle porte une mini jupe rouge écarlate (qui n’a pas du lui coûter très chère si le prix était proportionnel à la quantité de tissu utilisé), des cuissardes en cuir noir sur des bas en résille de la même couleur. Pour le haut, c’est un bustier rouge et noir avec une vue plongeante sur un décolleté généreux qui laisse apercevoir un soutien gorge en dentelle.
Avec ses ongles longs taillés en pointe elle a tout du look de la maîtresse sado-maso… Mais où a-t-elle caché sa cravache ?

J’essaye de ne pas lui montrer ma déception et comme il est trop tard pour faire demi-tour j’accepte de la suivre dans le bar dont elle m’a parlé en espérant pouvoir rapidement mettre un terme à cette rencontre. Nous nous mettons en route et plus nous discutons plus je me sens mal à l’aise. J’ai la désagréable impression d’être réduit à un produit de consommation qui lui tarde de goûter…

Après une dizaine de minutes de marche, nous entrons dans le bar. Un serveur s’avance vers nous et s’écrie : « Haaa voici notre cliente préférée et avec un autre jeune homme charmant. Mais où les trouve-t-elle? ». Aïe, pour quelqu’un qui était sensé n’être jamais venu ici ça la fou mal ! Mais elle ne se démonte pas une seconde et demande une table tranquille pour deux tout en continuant de me fixer avec un appétit de moins en moins dissimulé.

Laura commande un café gourmand et moi une bière pour me redonner un peu de baume au cœur ! Nous discutons de tout et de rien pendant une petite demi-heure pendant laquelle elle essaye à deux reprises de me donner la becquée tout en léchant sa cuillère de manière très suggestive. La grande classe !
Je n’arrive même plus à tenir la conversation et c’est à ce moment qu’elle tente une ouverture : « Ha oui je ne t’ai pas dis mais je suis maman d’une petite fille de 4 mois« . Je suis quelque peu surpris. Pas par le fait qu’elle ait un enfant mais plutôt qu’elle soit déjà en recherche d’un partenaire et bien entendu je demande ce qu’il en est du père?
Je lui fais part de mes interrogations et je le regrette en suivant lorsqu’elle me répond : « Tu sais je suis adepte des milieux libertins et je suis tombée enceinte après une soirée coquine donc je ne sais pas trop qui est le père. De toute façon ce n’est pas grave car j’ai toujours voulu être mère célibataire ».
Alors là elle vient de me porter le coup de grâce. Mais sur quoi suis-je tombé ?!!! Cette femme couche avec tout ce qui bouge et en plus elle ne se protège pas!
Je me réfugie dans un mutisme qui ne m’est pas familier et toutes les tentatives de Laura pour m’en sortir ne font que me bloquer d’avantage.

Alors que je suis en train de chercher une excuse pour prendre congé, elle m’informe qu’elle ne me trouve plus trop dans la séduction (perspicace la dame!) et que si c’est l’endroit qui me pose problème on peut aller continuer chez elle
C’en est trop, le vase vient de déborder! Je lui explique que je suis désolé mais que ce n’est pas ce genre de relation que je recherche et qu’il va falloir que je la laisse. Elle semble étonnée mais elle me dit qu’elle comprend et que si je change d’avis je sais où la trouver. Il ne m’en faut pas plus, je me dépêche d’aller régler la note et de m’enfuir loin de cette ogresse.

Laura a continué d’essayer de me contacter malgré mes fins de non recevoir et il a finalement fallu que je la bloque sur mon téléphone pour ne plus avoir de ses nouvelles.

Bilan :

bilanOn dit que chat échaudé craint l’eau froide…
Je devais être sacrément bouillant car il m’a fallu deux autres rendez-vous de cet acabit pour me rendre compte que j’avais faux sur toute la ligne et qu’à moins que toutes les personnes qui vont sur ce genre de site soient dans cette optique, j’avais tout intérêt a changer pas mal de choses chez moi et dans mon approche.
Ça a été le facteur déclencheur.
A partir de ce moment je me suis remis en question et je me suis donné les moyens de changer. J’ai commencé par mon style de vie. J’ai retiré des enseignements de chaque nouvelle rencontre, qu’elle se soit bien passée ou pas et j’ai mis tout cela  en application.
C’est cette expérience que je vais partager avec vous dans mes futurs articles et qui je l’espère vous aidera à améliorer votre technique de séduction et surtout vous donnera confiance en vous et vos valeurs.
Il n’y a pas de formule magique, il faut juste accepter de faire un travail sur soi et avoir un minimum de volonté.

Mens sana in corpore sano

 

Ne vous inquiétez pas c’est à la portée de tout le monde.
A très bientôt !

 


Si cet article vous a plu, vous pouvez faire un don afin d’aider à faire vivre le site : 

Merci pour votre générosité!


 

 

jonsnow
Auteur

3 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook